Florence Parly et Bérangère Abba présentent la contribution du ministère des Armées à la Stratégie nationale biodiversité 2021-2030

Le Vendredi 10 septembre 2021

La stratégie de préservation de la biodiversité du ministère des Armées et les travaux d’élaboration de la stratégie nationale biodiversité 2021-2030 ont été exposés lors du Congrès mondial de la nature, à Marseille.

La mobilisation interministérielle et l’intégration de la biodiversité dans l’ensemble des politiques ministérielles constitueront un principe directeur fort de la stratégie nationale biodiversité. 

La stratégie de préservation de la biodiversité du ministère des Armées est à cet égard exemplaire : elle s’inscrit en parfaite cohérence avec la stratégie nationale. Elle illustre la démarche collective du Gouvernement en faveur de la biodiversité. Elle inspirera les autres ministères dans leurs démarches.

Chacun des quatre actes structurants de la future stratégie nationale pour la biodiversité trouve ainsi un écho dans la feuille de route que s’est donné le ministère des Armées :

  • Axe 1 : Des écosystèmes protégés, restaurés et résilients, avec des actions spécifiques sur les emprises terrestres et portuaires des armées, et dans le cadre de leurs missions opérationnelles de surveillance et de protection
  • Axe 2 : Des ressources et des services de la biodiversité utilisés de manière durable et équitable avec notamment un ensemble de mesures sur la gestion différenciée des espaces notamment d’entraînement et une augmentation de la séquestration carbone
  • Axe 3 : Une société sensibilisée, formée et mobilisée avec des actions importantes sur les compétences et ressources du ministère des armées dans le domaine de l’environnement en termes de formation, d’organisation
  • Axe 4 : Un pilotage et un suivi inclusifs, incluant la formulation d’objectifs assortis de moyens dédiés, des collaborations renforcées entre le ministère des armées et les acteurs nationaux, et des coopérations internationales avec les autres armées. 

 

La préservation de la biodiversité est aussi une mission nécessaire pour nos armées. Le ministère des Armées a aujourd’hui l’empreinte environnementale la plus importante de l’Etat. Nous ne nous en cachons pas, au contraire : tout nous oblige donc à être un acteur volontaire et engagé en faveur de la transition énergétique et de la préservation de la biodiversité. Nous sommes aussi le premier occupant foncier de l’Etat, avec 275 000 hectares de terrains militaires, ce qui équivaut à la superficie du département du Rhône. La majorité de nos terrains fait déjà l’objet d’une protection en faveur de la préservation de la biodiversité. Nous avons conscience de notre responsabilité en la matière. Nous avons aussi conscience de notre capacité d’action et de nos moyens pour jouer un rôle important.

Florence Parly

La stratégie de préservation de la biodiversité du ministère des Armées trace la voie de l’action interministérielle en faveur de la biodiversité. La biodiversité est l’affaire de tous et donc de tous les ministères. La stratégie nationale biodiversité prévoira que chaque ministère propose une stratégie biodiversité propre. La présence de onze ministres sur ce Congrès mondial de la nature illustre la pleine mobilisation du Gouvernement pour la biodiversité.

Bérangère Abba