FAQ Covid-19 et voyage : Dans quels cas dois-je effectuer un test PCR ?

Le Mercredi 3 février 2021

Crédits : Gouvernement
Pour lutter contre l’épidémie de Coronavirus et notamment les variants qui circulent sur le territoire, de nouvelles mesures s’appliquent depuis le 31 janvier 2021.
Les déplacements en dehors du territoire sont globalement interdits, sauf motif impérieux d’ordre personnel ou familial, motif de santé relevant de l’urgence ou motif professionnel ne pouvant être différé.

Pour attester de l’un de ces motifs impérieux, une attestation sur l’honneur est téléchargeable sur le site du Ministère de l’Intérieur. Elle devra être présentée, au moment de l’embarquement, à la compagnie de transport et être accompagnée des justificatifs appropriés.

Pour les transporteurs routiers, des attestations sont disponibles sur le site du ministère de l’Intérieur.

Pour connaître les conditions de circulations selon votre provenance et votre destination, consultez les réponses aux questions ci-dessous. L’ensemble des informations sont également disponibles sur le site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Conditions de déplacements internationaux

Je pars à l'étranger dans l’espace européen

Dans l’espace européen (États-membres de l’Union européenne ainsi qu’Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse), tout déplacement est totalement et strictement déconseillé jusqu’à nouvel ordre.

Il convient de rester vigilant et de se tenir informé sur l’évolution de la pandémie, notamment en consultant la carte établie par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies. Des informations utiles figurent également sur la plateforme « Re-open EU » de la Commission européenne.

Pour connaître les conditions d’accès propres à chaque destination, renseignez-vous auprès des administrations du pays en question. L’ensemble des informations disponibles sont regroupées sur le site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Je pars à l'étranger hors espace européen

Les frontières extérieures à l’espace européen restent fermées et toute sortie du territoire à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’espace européen (Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse) est totalement et strictement déconseillé jusqu’à nouvel ordre, sauf motif impérieux d’ordre personnel ou familial, motif de santé relevant de l’urgence ou motif professionnel ne pouvant être différé.

Pour attester de l’un de ces motifs impérieux, une attestation sur l’honneur est téléchargeable sur le site du Ministère de l’Intérieur. Elle devra être présentée, au moment de l’embarquement, à la compagnie de transport et être accompagnée des justificatifs appropriés.

Pour connaître les conditions d’accès propres à chaque destination, renseignez-vous auprès des administrations du pays en question. L’ensemble des informations disponibles sont regroupées sur le site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Je viens en France à partir d’un pays de l’union européenne

Tout Français ainsi que son conjoint et ses enfants en provenance et à destination d’un pays de l’espace européen (Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse) peuvent rentrer en France sous réserve du respect des règles sanitaires en vigueur.

Ainsi, tout voyageur de onze ans ou plus souhaitant venir en France, que ce soit par transport maritime, aérien ou terrestre (train et route) en provenance d’un pays de l’espace européen a l’obligation de présenter le résultat d’un examen biologique de dépistage virologique (RT-PCR) ne concluant pas à une contamination par le COVID-19 réalisé 72 heures avant le départ.

Par dérogation, cette obligation ne s’applique pas aux :

  • déplacements des résidents des bassins de vie frontaliers dans un rayon de 30 km autour de leur domicile pour une durée inférieure à 24 heures. Dans le cas particulier de la Moselle, seuls les déplacements professionnels entrent dans le cadre de cette dérogation ;
  •  déplacements professionnels dont l’urgence ou la fréquence est incompatible avec la réalisation d’un tel test ;
  •  déplacements des professionnels du transport routier dans l’exercice de leur activité.

L’engagement et la responsabilité de chacun permettent de limiter la diffusion du virus en France et en Europe. Aussi, au retour d’un voyage dans un pays de l’espace européen, il est fortement recommandé de s’isoler pendant 7 jours une fois arrivé en France, puis de refaire un deuxième test de dépistage virologique (RT-PCR) à l’issue de cette période de sept jours.

Au retour en France, il convient de télécharger l’application TousAntiCovid, de continuer à respecter scrupuleusement les mesures barrières et les mesures de distanciation, de porter le masque et d’être vigilant et responsable en cas de symptômes ou de contamination.

Je viens en France à partir d’un pays hors union européenne

Pour les Français (ainsi que conjoint et enfants) arrivant ou sortant des pays autres que ceux de l’espace européen (États membres de l’Union européenne ainsi qu’Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican), l’entrée ou la sortie du territoire national est interdite, sauf : motif impérieux d’ordre personnel ou familial, motif de santé relevant de l’urgence ou motif professionnel ne pouvant être différé.

Pour attester de l’un de ces motifs impérieux, une attestation sur l’honneur est téléchargeable sur le site du Ministère de l’Intérieur. Elle devra être présentée, au moment de l’embarquement, à la compagnie de transport et être accompagnée des justificatifs appropriés.

Les voyageurs de onze ans ou plus devant se rendre en France doivent présenter le résultat d’un test de dépistage virologique (RT-PCR) négatif, réalisé moins de 72 heures avant le vol. Ils doivent présenter une déclaration attestant qu’ils s’engagent sur l’honneur à s’isoler pendant sept jours une fois arrivé en France, puis à refaire un deuxième test de dépistage virologique (RT-PCR) à l’issue de cette période de sept jours.

Les voyageurs devant se rendre en France pour motif impérieux, en provenance de pays où un test de dépistage ne pourra pas être réalisé avant le départ, pourront solliciter une dispense de présentation de ce test au départ (le motif impérieux du déplacement doit alors être attesté par la présentation de justificatifs) et se verront imposer un test à l’arrivée en France. Ils devront rester à l’isolement pendant sept jours dans un hôtel figurant sur une liste arrêtée par les autorités françaises.

Je viens ou pars d’Outre-mer

Depuis le dimanche 31 janvier les déplacements sont interdits sauf pour motif impérieux.

Dans le cas d’un motif impérieux, je dois présenter un test négatif de moins de 72h au départ. A l’arrivée ou au départ, je dois m’isoler pendant 7 jours en direction des territoires ultramarins.

Les voyages touristiques à destination de la Polynésie française seront suspendus à partir de mercredi 3 février 2021 en raison de la pandémie de coronavirus.

Pour plus de précisions sur les restrictions sanitaires de chaque collectivité, veuillez consulter le site Internet de la préfecture correspondante :

Je pars en Corse, en provenance de l'hexagone ou de l'étranger

A compter du samedi 6 février et jusqu’au 7 mars inclus, les passagers de 11 ans ou plus se rendant en Corse devront présenter à l’embarquement aux compagnies de transports une déclaration sur l’honneur stipulant avoir fait un test RT-PCR moins de 72 heures avant d'embarquer, n'avoir pas de symptômes du Covid-19 et ne pas être positif au Covid-19.
En plus des vérifications effectuées par les compagnies de transport à l’embarquement, des contrôles continueront d’être diligentés par les forces de l’ordre sur l'île pour s’assurer de la bonne application de ces mesures. En conséquence, la preuve de la réalisation du test RT-PCR devra être conservée durant tout le séjour en Corse. Elle est susceptible d’être demandée par les forces de l’ordre à l’arrivée des passagers sur l’île mais également à leur retour sur le continent.

En savoir plus sur les conditions de déplacement