Evolution des tarifs règlementés de vente de l'électricité

Le Vendredi 29 janvier 2021

A la suite de la délibération de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), les tarifs règlementés de l’électricité augmenteront le 1er février 2021 de 1,61% TTC en moyenne pour les consommateurs résidentiels et de 2,61% TTC pour les consommateurs non résidentiels.

La commission de régulation de l’énergie (CRE) est une autorité administrative indépendante notamment chargée de déterminer les tarifs règlementés de vente de l’électricité. Le calcul de la CRE tient compte des évolutions des coûts d’approvisionnement, de commercialisation et d’acheminement (transport et distribution) de l’électricité, conformément à la loi.

La hausse prévue au 1er février 2021 s’explique principalement par la hausse des coûts d’approvisionnement en électricité, accentuée par les effets de la crise sanitaire.

Le Gouvernement a mis en place des mesures pour aider les Français dans cette période difficile.

S’agissant des ménages les plus fragiles, la date limite de validité des chèques énergie 2019 a été prolongée jusqu’au 23 septembre 2020 inclus. En 2019, le montant du chèque énergie avait été revalorisé de 50 € et le nombre de ménages bénéficiaires du chèque énergie élargi à plus de 2 millions de ménages supplémentaires. Ces critères ont été maintenus en 2020, et plus de 5,5 millions de ménages ont donc bénéficié de ce chèque pour l’année 2020 (sa durée de validité court jusqu’au 31 mars 2021). La campagne 2021 sera lancée en avril.

Pour aider les ménages modestes face à la crise, le Gouvernement a mis en place, au printemps 2020, puis de nouveau fin novembre, une aide exceptionnelle de solidarité pour les personnes bénéficiaires de prestations sociales.

En 2020, l’Etat a renforcé et facilité l’accès aux aides à la rénovation énergétique des logements, par exemple sur l'isolation, en particulier avec MaPrimeRénov’. Malgré le ralentissement induit par la crise sanitaire, plus de 190 000 dossiers ont été déposés en 2020.

Des « coups de pouce » ont également été créés via le dispositif des certificats d’économies d’énergie pour faciliter le changement des vieux radiateurs électriques ou le déploiement de thermostats avec régulation performante (plus d’information https://www.ecologie.gouv.fr/politiques/certificats-economies-denergie) et permettre ainsi de réduire les consommations liées au chauffage.

Le Gouvernement poursuivra la mise en œuvre des actions qui permettent aux Français de faire des économies durables, tout en préservant l’environnement, notamment en favorisant l’efficacité énergétique et les économies d’énergie.

Concernant les entreprises, des dispositifs de report du paiement des loyers et des factures d’eau, de gaz et d’électricité ont été mis en place lors du premier confinement.