Energies renouvelables citoyennes : Barbara Pompili annonce 10 mesures pour accélérer le développement des projets à gouvernance locale

Le Lundi 8 novembre 2021

Alors que débute la deuxième semaine de la COP26 à Glasgow (Royaume-Uni), Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, a tenu à adresser un message aux participants des Assises des énergies renouvelables citoyennes, qui se tiennent à Nantes ce lundi 8 novembre. A cette occasion, la ministre a annoncé 10 mesures pour accélérer le développement des projets d’énergies renouvelables à gouvernance locale.

Avec la publication de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie en avril 2020, la France s’est engagée pour l’augmentation de la part d’énergies renouvelables avec des objectifs de déploiement ambitieux. Les énergies renouvelables représentaient 19,1% de la consommation totale d’énergie en 2020 et devront atteindre 33% du mix énergétique total d’ici 2030.

Pour atteindre ces objectifs, les projets citoyens sont aujourd’hui un facteur clé pour permettre un développement équilibré des énergies renouvelables, fondé sur l’initiative des citoyens et des collectivités.

En effet, les projets citoyens permettent d’optimiser les retombées socio-économiques locales avec des emplois pérennes à la clé et sont ainsi des moyens de dynamiser les territoires ruraux et urbains.

En 2021, 256 projets d’EnR à gouvernance locale sont déjà lancés, dont 142 sont en fonctionnement pour environ 200 MW en exploitation, dont 15 projets éoliens qui totalisent près de deux tiers de la puissance totale et 94 projets photovoltaïques. Près de 100 projets supplémentaires sont également à l’étude. Au total, 19 000 citoyens sont impliqués dans ces projets. L’objectif du Gouvernement est d’amplifier cette dynamique en accompagnant et facilitant le développement d’initiatives citoyennes.

Sur la base des conclusions rendues par le groupe de travail, Barbara Pompili annonce aujourd’hui 10 mesures pour accélérer le développement des énergies renouvelables citoyennes, parmi lesquelles :

  • Le développement de 1 000 nouveaux projets à gouvernance locale qui associent collectivités et citoyens à horizon 2028, objectif qui sera inscrit dans la prochaine PPE et en phase avec la proposition de la Convention citoyenne pour le climat, qui avait fixé le cap d’une communauté d’énergie renouvelable par intercommunalité (EPCI) ;
  • Le renforcement de l’accompagnement dans les territoires grâce à une augmentation de 50% des effectifs du réseau de conseillers de l’ADEME ;
  • Le lancement d’une campagne de communication nationale pour sensibiliser le grand public aux énergies renouvelables citoyennes ;
  • Le travail conjoint avec les acteurs financiers pour simplifier l’accès au financement bancaire dans le cadre de ces projets.  

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, déclare : « Les scénarios proposés par RTE pour atteindre la neutralité carbone en 2050 apportent une certitude : nous devons massivement développer les énergies renouvelables et ce que quel que soit le chemin retenu pour l'avenir de notre mix énergétique. J’en ai la conviction depuis toujours, les projets citoyens constituent une solution pertinente pour contribuer à ce développement en misant sur des dynamiques locales. Aujourd’hui, nous franchissons un cap : après des mois de travaux, le groupe de travail que j’avais lancé pour aller plus loin dans les projets à gouvernance locale a abouti à la feuille de route que nous publions aujourd'hui. Notre ambition est claire : multiplier par cinq d'ici 2028 le nombre de projets citoyens sur notre territoire. J'invite tous les acteurs à se saisir de ces mesures, déjà opérationnelles ou à déployer, pour faire de cet objectif une réalité concrète ».