Discours de Sébastien Lecornu en clôture du 1er forum de l’intelligence énergétique

Le Mercredi 7 février 2018

Seul le prononcé fait foi.

Madame la ministre, [B. Pompili]
Monsieur le député Aubert, 
Mesdames et messieurs les parlementaires, 
Mesdames et messieurs les directeurs, 

Permettez-moi tout d’abord de vous remercier — et de remercier en premier lieu Romain Mouton et RM Conseil — de l’occasion qui m’est offerte de conclure ce premier forum de l’intelligence énergétique. 

L’initiative est heureuse en ce début d’année 2018 ; année qui sera décisive pour la définition de notre politique énergétique pour les décennies à venir. Votre présence nombreuse en témoigne. 

Qui aurait pu penser, il y a seulement 4 ou 5 ans, qu’un tel échange de haut niveau aurait lieu sur le thème de “l’intelligence énergétique” ? 

La révolution numérique, nous le savons bien, nous lance de très nombreux défis. 

Parmi ceux-ci, il en est un très particulier, qui consiste à intégrer le rythme des mutations technologiques à l’exercice délicat de planification du Gouvernement — je veux parler, bien entendu, de la programmation pluriannuelle de l’énergie que nous discuterons tout au long de cette année. 

En organisant cet échange direct entre les entreprises, opérateurs, autorités indépendantes, élus et administration, ce forum permet un débat énergétique “intelligent”. 

Je forme donc des vœux pour qu’il trouve sa place dans les rencontres régulières des acteurs du secteur, et qu’il puisse se renouveler prochainement.