Continuité de l’approvisionnement en électricité cet hiver : Barbara Pompili annonce le doublement des capacités d’effacement bénéficiant d’un soutien public afin de mieux maîtriser les consommations pendant les heures de pointe

Le Lundi 19 octobre 2020
La maîtrise des consommations d’électricité contribue directement à améliorer la sécurité d’approvisionnement des Français pendant l’hiver. Dans ce contexte, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, annonce les résultats de l’appel d’offres « effacement » qui vise à réduire ou décaler volontairement des consommations pendant les heures de pointe : 59 projets lauréats sont désignés, pour une puissance totale de plus de 1500 MW, soit un quasi-doublement par rapport au précédent appel d’offres réalisé en 2019.

Le 11 juin dernier, à l’occasion d’une présentation de l’évaluation des besoins en électricité pour les mois à venir, RTE a souligné l’impact de la crise sanitaire et du confinement qui ont conduit à décaler les travaux de maintenance des réacteurs nucléaires normalement réalisés au printemps et en été et qui ont donc réduit la disponibilité du parc en hiver. Le ministère avait annoncé des mesures pour contribuer à l’équilibre du système électrique pendant l’hiver 2020-2021 : optimisation du planning d’arrêts et de maintenance des réacteurs nucléaires pour assurer une disponibilité maximale durant l’hiver, coup de pouce pour l’installation de thermostats à hauteur de 150 euros, campagnes de sensibilisation aux économies d’énergie, soutien à l’effacement.

L’effacement désigne des contrats passés entre des opérateurs spécialisés et des entreprises ou des particuliers qui acceptent, pendant quelques minutes ou quelques heures, de réduire ou différer certaines de leurs consommations pour soulager le réseau électrique en période de pointe. Cela peut concerner des procédés industriels, ou encore le chauffage ou la production d’eau chaude de particuliers volontaires. Les entreprises ou particuliers qui passent ces contrats y gagnent en consommant mieux, à des moments où l’énergie est moins chère et moins carbonée, et en bénéficiant du soutien apporté par l’Etat.  

L’appel d’offre finalisé aujourd’hui va permettre de réduire les consommations pendant les pointes de 1,5 Gigawatt, soit l’équivalent de la puissance de plus d’une centrale nucléaire. L’effacement contribue à la sécurité d’approvisionnement et peut permettre d’éviter de faire appel à des moyens fossiles.

Pour atteindre ce résultat, le dispositif de soutien à l’effacement a été renforcé pour augmenter les capacités d’effacement pour l’hiver prochain : le plafond de prix de l’appel d’offres a été doublé, passant à 60k€/MW pour l’année 2021 ; une bonification pour les nouvelles capacités d’effacement qui pourraient se rendre disponibles dès le mois de novembre 2020 a également été mise en place.

Ces mesures ont rencontré un grand succès. Barbara Pompili désigne aujourd’hui 59 projets lauréats de l‘appel d’offres pour l’année 2021. Ils représentent un volume total de 1509 MW qui a presque doublé par rapport à l’appel d’offres pour l’année 2020. Parmi ces 1509 MW de projets sélectionnés, 371 MW seront disponibles dès novembre-décembre, contribuant à la sécurité d’approvisionnement dès le début de l’hiver.