Conseil national de la transition écologique (CNTE), séance plénière du 30 octobre 2023

Le Lundi 30 octobre 2023

Mise en place d’une commission spécialisée « planification écologique » et annonce d’un nouveau collège de représentants de la jeunesse.

La séance plénière du CNTE, qui s’est tenue ce jour, présidée par Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, a été marquée par deux annonces.

La mise en place d’une commission spécialisée « planification écologique » dédiée au suivi de la planification écologique

En mai et juillet derniers, la Première Ministre a choisi le CNTE pour présenter la planification écologique. Dans la continuité de ces échanges, les membres du CNTE ont exprimé le souhait d’être associés à l’élaboration, au déploiement et au suivi de la planification.

Une commission spécialisée du CNTE est mise en place à cet effet. Elle sera le lieu de partage des travaux de planification écologique avec la société civile organisée. Elle suivra les travaux gouvernementaux, sur la base de présentations et d’échanges avec le Secrétariat Général à la Planification Ecologique, qui pourra s’appuyer sur la commission et les réseaux des membres comme relais de diffusion d’objectifs, leviers, outils d’accompagnement… Cette commission constituera aussi le cadre de mise en œuvre des dispositions de la loi Climat et Résilience (article 300) visant à renforcer la visibilité et le suivi de l’action conduite à l’échelle territoriale pour la mise en œuvre de la Stratégie Nationale Bas-Carbone (SNBC). Cette nouvelle commission spécialisée sera présidée par Pierre Cazeneuve, député et membre du Conseil national de la Transition écologique.

Un nouveau collège de représentants de la jeunesse au sein du Conseil

La jeunesse porte un fort intérêt aux thématiques liées à l’environnement, au développement durable et à la transition écologique, qui sont au cœur des sujets du CNTE.

Le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires a annoncé la constitution d’un nouveau collège de huit membres assurant la représentation des associations, fondations ou organisations ayant dans leurs missions principales la représentation des jeunes. Les représentants de ces organismes devront être âgés de moins de 35 ans au moment de leur nomination.

Le collège représentant la jeunesse sera composé de six organismes :

  • Le Réseau Etudiant pour une Société Ecologique et Solidaire (RESES) (2 sièges)
  • Le Forum français de la jeunesse (FFJ) (2 sièges)
  • L’Association des jeunes élus de France (AJEF)
  • La Fédération des associations générales étudiantes (FAGE)
  • La Jeune chambre économique française (JCEF)
  • La Confédération nationale des jeunes agriculteurs (CNJA)

La modification de la composition du CNTE sera rendue réglementairement effective dans les prochaines semaines afin que, dès début 2024, les travaux et les réunions du CNTE soient élargis à la jeunesse.

Une meilleure représentation de la jeunesse au sein des instances consultatives nationales du ministère est un objectif partagé au sein de plusieurs directions du ministère qui s’ouvrent également à des représentants de la jeunesse, au sein notamment de la Direction générale de la prévention des risques et de la Direction de l'eau et de la biodiversité.

Il me semble nécessaire de porter la voix de la jeunesse au sein de nos instances consultatives, dans sa diversité et ses différentes composantes : ce qu’elle est, ce qu’elle fait et ce pour quoi elle s’engage. En renforçant la planification écologique, nous construisons un avenir plus vert et plus durable pour tous. En tant que ministre, je suis fier de constater que la voix des jeunes est désormais pleinement représentée, reflétant ainsi notre engagement collectif pour l’avenir écologique.

Christophe Béchu
Revenir en haut de la page