Recherche

Conférence ministérielle « Produits chimiques : mieux protéger la santé et l’environnement »

Le Mardi 17 mai 2022

Installations industrielles et cheminées, vues de nuit
Crédits : Arnaud Bouissou / Terra

Présents dans l’air, l’eau et les sols, les polluants chimiques affectent l’environnement, la santé humaine, la biodiversité et le climat. Dans le cadre de la présidence du Conseil de l’Union européenne, des ministres de l’environnement et de la santé des États membres de l’Union européennes, des Commissaires, des représentants d’agences européennes ou d’organisations internationales et des experts se réuniront les 11 et 12 mai au ministère de la Transition écologique, à Paris, pour échanger sur une meilleure régulation de ces produits.

Les produits chimiques, à la croisée des enjeux

L’encadrement des produits chimiques est à la croisée d’enjeux multiples : sociétaux, sanitaires, environnementaux, économiques et stratégiques. C’est pourquoi la stratégie pour la durabilité dans le domaine des produits chimiques, publiée par la Commission européenne le 14 octobre 2020, s’articule avec plusieurs autres stratégies et plans d’action découlant du Pacte vert : le plan d’actions zéro pollution, le plan d’actions économie circulaire, la stratégie de la ferme à la table, ou encore la stratégie biodiversité.

La conférence ministérielle « Produits chimiques : mieux protéger la santé et l’environnement » aborde la thématique des polluants chimiques à travers une vision globale, en écho au concept One Health, c’est-à-dire une approche transversale de la santé humaine, animale et environnementale.

Elle est aussi l’occasion de réaffirmer, dans le contexte des crises climatiques, sanitaires et géopolitiques actuelles, les ambitions européennes communes pour garantir à tous l’accès à un environnement sain.

Deux jours de rencontre pour dessiner une ambition commune

Lors de la journée du 11 mai, les représentants d’instituts de recherche nationaux, d’agences européennes et d’organisations internationales dresseront un état des connaissances sur l’impact des produits chimiques sur la santé humaine et l’environnement, et d’aborder des pistes d’actions à mettre en œuvre pour limiter cet impact. Les échanges de la matinée seront notamment l’occasion de proposer une amélioration du processus d’évaluation des produits chimiques pour mieux prendre en compte leur impact sur la biodiversité ou encore de discuter de la mise en place d’un panel politico-scientifique international sur les produits chimiques.

Les tables rondes de l’après-midi seront quant à elles consacrées à l’élimination des substances les plus dangereuses dans les produits, à l’adaptation des politiques de contrôles au marché et au commerce en ligne, ainsi qu’au soutien aux initiatives locales qui visent à limiter l’exposition de l’environnement et des citoyens aux produits chimiques dangereux.

Le 12 mai, une séquence réunira des ministres et la Commission européenne, des directeurs d’agences européennes et d’organisations internationales ainsi que des acteurs économiques et des représentants de la société civile. Ensemble, ils réaffirmeront les ambitions européennes en matière d’encadrement des produits chimiques, pour garantir aux citoyens et aux générations futures l’accès à un environnement sain.

Ces deux jours de rencontre se clôtureront par le segment politique et réglementaire du 4ème Forum sur les perturbateurs endocriniens de la Commission européenne, co-organisé avec le ministère de la Transition écologique. Centré sur l’expertise et la recherche, cet événement illustrera les initiatives européennes en matière de produits chimiques, par le sujet transversal des perturbateurs endocriniens.

Un objectif : mieux encadrer les produits chimiques

La conférence ministérielle dédiée aux produits chimiques a pour ambition de déterminer les leviers d’actions à mettre en œuvre pour mieux encadrer les produits chimiques.

Pour dessiner les grandes lignes de la politique européenne sur les produits chimiques, plusieurs questions seront étudiées lors de la séquence ministérielle: quels usages de substances dangereuses peuvent être considérés comme critiques pour la société ? Quelles priorités s’agissant de la politique internationale de l’Union européenne sur les produits chimiques et la santé environnement ? Les politiques publiques sur les produits chimiques déjà en place, notamment le Pacte vert et les évolutions prévues répondent-elles aux attentes des citoyens ?

Revenir en haut de la page