Climat : nouveau temps fort international pendant le Jour de la Terre

Le Jeudi 22 avril 2021


Crédits : Arnold Desdoits / MTE

Alors qu’en France, les députés viennent d’achever l’examen du projet de loi climat et résilience en première lecture, la lutte contre le dérèglement climatique s’invite aussi sur la scène internationale. Un sommet sur le climat est convoqué par les États-Unis les 22 et 23 avril. L’événement virtuel, qui s’ouvre le Jour de la Terre, réunit 40 dirigeants, dont le président de la République Emmanuel Macron, qui s’exprimera sur l’action de la France et de l’Europe.

La France vote une nouvelle loi climat…

La France, qui s’est déjà engagée à atteindre la neutralité carbone en 2050, se donne les moyens d’avancer grâce à sa nouvelle loi climat et résilience. Les mesures de cette future loi sont issues des propositions formulées par la Convention citoyenne pour le climat. Elles sont examinées par l’Assemblée nationale en avril, et les députés procéderont au vote global du projet de loi le 4 mai prochain.

Pendant que l’Europe revoit son ambition climatique à la hausse…

Parallèlement, les vingt-sept viennent de s’accorder sur une législation européenne propre au climat. Cette loi inclura l’objectif de neutralité carbone en 2050, qui devient juridiquement contraignant, et fixera un nouvel objectif de réduction des émissions nettes de gaz à effet de serre. L’Union européenne passe ainsi d’un objectif de −40 % en 2030 à celui d’au moins −55 %, par rapport à 1990.
Pour y parvenir, l’accord priorise les réductions d’émissions et limite le rôle des puits de carbone.

55 %

de réduction nette des émissions de gaz à effet de serre en 2030, par rapport à 1990, c’est le nouvel objectif que vient de se fixer l’Union européenne.

Et que les États-Unis reviennent sur la scène internationale.

Après avoir réintégré l’Accord de Paris, les États-Unis devraient annoncer leur propre objectif 2030 révisé à l’occasion du sommet climat du 22 avril, soit une réduction de 50 % en 2030 par rapport à 2005. Les annonces d’autres pays, à l’instar du Canada et de la Chine, sont également attendues.
Ce sommet est le jalon, le point d’étape d’une année cruciale pour le climat, qui s’achèvera par la prochaine conférence des Nations unies sur le climat (COP26, Glasgow, 1er-12 novembre 2021).