Cinq ans après l’Accord de Paris, quelles avancées pour la France ?

Le Jeudi 10 décembre 2020

Crédits : Arnaud Bouissou / Terra
Le 12 décembre 2015, à l’occasion de la COP21, la France et la quasi-totalité des pays du monde adoptaient l’Accord de Paris pour lutter contre le changement climatique. Cinq ans après, la France enregistre des avancées dans tous les secteurs. Pour aller plus vite, plus loin, le Gouvernement a renforcé son cadre d’action et mobilisé de nouveaux financements.

Depuis cinq ans, l’engagement international de la France dans la lutte contre le changement climatique se traduit concrètement au niveau national. Les trois piliers de cet engagement sont :

  • l’atténuation, c’est-à-dire des efforts de baisse des émissions de gaz à effet de serre ;
  • l’adaptation de notre société aux dérèglements climatiques déjà existants ou attendus ;
  • le volet financier.

Focus sur des actions de la France depuis 2015 : atténuation

Stratégie nationale bas-carbone (SNBC)

C’est la feuille de route de la France pour lutter contre le changement climatique. Elle donne des orientations pour mettre en œuvre, dans tous les secteurs d’activité, la transition vers une économie bas-carbone, circulaire et durable. La SNBC définit une trajectoire de réduction des émissions de gaz à effet de serre jusqu’à 2050 et fixe des objectifs à court-moyen termes : les budgets carbone. Elle a deux ambitions :

  • atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050 ;
  • réduire l’empreinte carbone de la consommation des Français.

Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE)

La PPE fixe les priorités d’actions pour la politique énergétique de la France dans la décennie à venir. C’est une étape clé pour mettre en œuvre la trajectoire définie par la stratégie nationale bas-carbone (SNBC) et atteindre la neutralité carbone à horizon 2050. Les deux stratégies sont publiées en même temps.

Convention citoyenne pour le climat (CCC)

Composé de 150 Français tirés au sort, cette convention s’est installée en octobre 2019, sur décision du président de la République. Pour la première fois, un panel de citoyens, représentatif de la diversité de notre société, est directement impliqué dans la préparation de la loi. Les propositions de la Convention citoyenne pour le climat répondent à un objectif : réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 (par rapport à 1990), dans un esprit de justice sociale. Elles sont organisées autour de grandes thématiques : se déplacer, consommer, se loger, produire/travailler, se nourrir.

Label bas-carbone

Le Label bas-carbone a pour objectif de contribuer à l’atteinte des objectifs climatiques de la France. Il permet à des collectivités, des entreprises et même des citoyens, de participer au financement de projets locaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre (secteurs agricole et forestier et bientôt bâtiments et transports). Le label garantit à la fois l’efficacité du financement et la qualité environnementale des projets. Il accompagne ainsi la transition écologique à l’échelon territorial, en récompensant les comportements allant au-delà des pratiques usuelles.

Focus sur des actions de la France depuis 2015 : adaptation

Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC-2)

La France est l’un des pays les plus avancés en matière de planification de l’adaptation au changement climatique. Après la réussite de la COP21, elle a lancé les travaux pour actualiser sa politique d’adaptation en cohérence avec l’Accord de Paris. Avec son deuxième Plan national d’adaptation au changement climatique (58 actions sur 5 ans), la France vise une adaptation effective dès le milieu du 21e siècle à un climat régional en métropole et dans les outre-mer cohérent avec une hausse de température de +1,5 à 2 °C au niveau mondial par rapport au 19e siècle.

Centre de ressources sur l’adaptation au changement climatique (CRACC)

La plateforme est au service des territoires engagés dans une démarche d’adaptation au changement climatique. Elle accompagne chaque acteur en lui donnant accès à un ensemble complet de ressources adaptées aux différents secteurs d’action. Le CRACC présente une cartographie des initiatives locales, un répertoire des acteurs locaux, des appels à projet en cours et des formations.

Focus sur des actions de la France depuis 2015 : financement

Plan France Relance

En septembre 2020, le Gouvernement annonce un plan de relance économique exceptionnel de 100 milliards d’euros, dont 30 milliards sont destinés au financement de la transition écologique. Son objectif est de faire de l’écologie le principal levier de la reprise et de la transformation de notre économie. Sa mise en œuvre concrète passe par une mission budgétaire unique « Relance » pour 2 ans (2021-2022), pilotée par le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance.

One Planet Summit (OPS)

Le premier One Planet Summit s’est tenu le 12 décembre 2017, deux ans jour pour jour après l’adoption de l’Accord de Paris sur le climat, afin de mobiliser des décideurs et financeurs de tous horizons. Depuis, chaque édition, sommet ou événement régional est l’occasion d’identifier et d’accélérer des initiatives transformationnelles et le financement de solutions en faveur du climat, de la biodiversité et des océans. À travers le processus One Planet, une trentaine de coalitions et d’initiatives très concrètes ont vu le jour ou sont passées à l’échelle opérationnelle.