Un chèque énergie exceptionnel de 100 euros avant la fin de l’année pour aider les ménages les plus modestes

Le Jeudi 16 septembre 2021


Crédits : MTE

Pour faire face à la hausse des prix de l’énergie, une situation conjoncturelle susceptible de toucher très directement les ménages les plus modestes, Jean Castex, Premier ministre, a annoncé lors d’un déplacement consacré à la rénovation énergétique à Chilly-Mazarin, en présence de Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et d’Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement, le versement d’un chèque énergie exceptionnel avant la fin de l’année 2021. Cette aide sera versée en décembre à l’ensemble des 5,8 millions de ménages qui ont déjà bénéficié du chèque énergie au printemps 2021 et sera d’un montant de 100 euros.

5,8 millions de bénéficiaires du chèque énergie

Le chèque énergie est un dispositif crée en 2018 par le Gouvernement pour aider les ménages les plus vulnérables à payer leurs factures d’énergie.
Il couvre une partie des factures d’énergie des logements ou des travaux de rénovation énergétique.

Le chèque énergie a bénéficié au printemps 2021 à plus de 5,8 millions de ménages (contre 5,5 millions en 2020) pour un montant moyen de 150 euros. Le chèque exceptionnel de 100 euros de décembre 2021 s’ajoutera à cette première vague, et sera suivi de la vague habituelle du printemps 2022.

Le chèque énergie est envoyé automatiquement par voie postale aux personnes éligibles selon leurs revenus fiscaux. Aucune démarche n’est nécessaire pour le recevoir.

Que peut-on régler avec le chèque énergie ?

Les ménages bénéficiaires du chèque énergie peuvent l’utiliser pour régler :

  • les factures des fournisseurs d’électricité, de gaz, de fioul domestique ou d’autres combustibles de chauffage (bois, etc.) ;
  • ·les charges de chauffage incluses dans les redevances de logements-foyers conventionnés à l’aide personnalisée au logement (APL), ainsi que dans les EHPAD, les EHPA, les résidences autonomie, les établissements et les unités de soins de longue durée ;
  • · certaines dépenses liées à la rénovation énergétique du logement, réalisées par un professionnel certifié « Reconnu garant de l’environnement » (RGE).

 Tous les professionnels des secteurs concernés sont tenus d’accepter le chèque énergie.

« Depuis le début du quinquennat, le chèque énergie, porté par le ministère de la Transition écologique, a permis d’aider des millions de Français à payer leurs factures d’énergie. Dans le contexte d’une hausse conjoncturelle des prix de l’énergie, le Premier ministre a décidé de recourir à cet outil, qui a déjà fait ses preuves pour protéger les ménages les plus modestes. Les services de mon ministère sont pleinement mobilisés pour que les bénéficiaires puissent utiliser ce chèque complémentaire dès cet hiver. Au-delà de cette aide conjoncturelle, le Gouvernement met en œuvre une politique de soutien massif à l’efficacité énergétique et aux économies d’énergie, notamment grâce à Ma Prime Rénov’, pour protéger le climat et le pouvoir d’achat des Français ».

Barbara Pompili

Hausse des prix de l'énergie

Après une forte baisse en 2020, liée notamment à la crise sanitaire, les prix du gaz et de l’électricité sur les marchés ont fortement augmenté depuis le printemps 2021. Concernant le gaz, les tarifs réglementés de vente (TRV), déterminés par la Commission de régulation de l’énergie, suivent tous les mois les évolutions des prix de marché de gros ce qui engendre directement une hausse de la facture des consommateurs. Les TRV de l’électricité sont quant à eux révisés deux fois par an. Leur prochaine évolution est prévue en début d’année 2022.