Biodiversité marine : une stratégie nationale pour mieux connaître et protéger les cétacés

Le Vendredi 23 octobre 2020
Grands dauphins (Tursiops truncatus) dans le parc naturel marin du Golfe du Lion
Crédits : Louis de Vries / Office français de la biodiversité
Espèces emblématiques de la biodiversité marine, les cétacés (baleines, dauphins, globicéphales...) sont menacés par les activités marines et littorales. Face à ces pressions, le Gouvernement a lancé une stratégie nationale de préservation des cétacés présents dans les eaux marines françaises.

Le Plan d’actions pour la protection des cétacés a pour objectifs de consolider les connaissances sur les populations de cétacés et d’inciter les changements de pratiques pour diminuer les pressions anthropiques, dues notamment aux techniques de pêche, aux nuisances sonores et à la pollution littorale. Il s'agit aussi de favoriser une meilleure sensibilisation de tous les acteurs. Cette stratégie nationale vient consolider un ensemble de politiques d’ores et déjà mises en place aux échelons international, européen, national et régional. Pour les eaux métropolitaines, le plan s’intègre dans une démarche communautaire, ayant vocation à atteindre le bon état écologique des eaux marines européennes par la mise en œuvre de la directive-cadre stratégie pour le milieu marin.

Initié dès 2018 en Comité interministériel de la mer, ce plan d'actions a été élaboré dans le cadre d’une concertation avec les établissements publics, les parties prenantes et les experts.

Comment se décline le Plan d’actions pour la protection des cétacés ?

Le plan d’actions se décline en 18 actions regroupées dans quatre axes et s’applique dans tout l’espace maritime français, en métropole et outre-mer :

  • renforcer la connaissance des populations de cétacés et des impacts des activités humaines, en développant notamment l’expertise française sur les milieux marins et des diagnostics sur l’état des populations de cétacés ;
  • réduire les pressions anthropiques sur les cétacés en promouvant les bonnes pratiques, réduisant les captures accidentelles et nuisances sonores liées aux activités humaines ;
  • renforcer l’action internationale en matière de protection des cétacés en promouvant la vision française dans les différentes instances internationales et européennes, avec une coopération transfrontalière adaptée aux migrations des cétacés ;
  • mobiliser les différents acteurs et parties prenantes, en favorisant la formation des professionnels en interaction avec les cétacés. Sensibiliser le grand public à la protection des cétacés, notamment les plus jeunes.

La mise en œuvre de ce plan d'actions sera suivie et évaluée chaque année par un comité de pilotage, qui définira les actions prioritaires de l'année. Ce comité de pilotage est présidé par la direction de l'eau et de la biodiversité du ministère de la Transition écologique et par le ministère de la Mer.

La publication et la mise en œuvre du Plan d’actions pour la protection des cétacés correspond à l’action 43 du Plan biodiversité.

Découvrir le Plan d’actions pour la protection des cétacés

  • Plan d'actions pour la protection des cétacés (PDF - 1.01 Mo)
    Espèces emblématiques de la biodiversité marine, les cétacés sont menacés par les activités marines et littorales. Face à ces pressions, le Gouvernement a lancé une stratégie nationale de préservation des cétacés présents dans les eaux marines françaises.