La bio en pleine croissance : découvrez les chiffres !

Le Mardi 7 septembre 2021


Crédits : Laurent Mignaux / Terra

En amont du Congrès mondial de la bio qui se tient du 6 au 10 septembre 2021, l’Agence bio a présenté, le vendredi 9 juillet dernier, un état des lieux de la bio en France. Tendances de consommation, croissance de la production et évolutions du marché… Découvrez les chiffres de l’année 2020.

Production et consommation des produits bio : des chiffres à la hausse en France

Marquée par la crise sanitaire et le bouleversement des habitudes, l’année 2020 a renforcé les préoccupations des Français sur les questions relatives à la santé et à l’environnement. La qualité de l’alimentation et des produits est particulièrement au cœur de leurs attentes.

Accentuée par les mesures exceptionnelles, la tendance de consommation « fait maison », saine et durable, a engendré un engouement pour les produits issus de circuits courts, de production locale et de saison. Dans ce contexte, le marché du bio enregistre une croissance sans précédent au cours de l’année passée. La consommation de produits bio représente ainsi, en 2020, 13 milliards d’euros d’achats, soit le double de l’année 2015. La progression des ventes est visible dans les différents circuits de distribution. Même si la distribution généraliste domine toujours avec plus de 50 % des parts de marché, les magasins bio, bien implantés dans les centres urbains, ont connu une année favorable, avec 13,1 % de croissance, et représentent désormais 28,5 % des parts de marché.

De façon corollaire, la production bio a connu une dynamique de croissance importante. Le seuil symbolique des 50 000 exploitants agricoles en bio a été dépassé, pour atteindre le nombre de 53 255, soit près de 12 % des agriculteurs français. Près de 9,5 % de la de surface agricole utile (SAU) française est désormais conduite en agriculture biologique (+ 12% par rapport à 2019), soit 2,5 millions d’hectares, ce qui la place au premier rang européen devant l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne.

Dans l’ensemble, le secteur de la bio représente plus de 200 000 professionnels en France en 2020, soit 12 % de plus qu’en 2019, et continue d’être une activité particulièrement créatrice d’emplois.

La bio, vecteur incontournable de la souveraineté alimentaire

Le marché bio français, avec une hausse de 10,4 % en 2020, occupe la 2e place du classement européen, juste derrière l’Allemagne. Cette croissance régulière et solide fait de la bio un secteur incontournable du développement économique de la filière agroalimentaire et, par extension, de la souveraineté alimentaire de la France.

Face à la progression de la consommation observée depuis 2015, et plus particulièrement en 2020, le taux d’importation de produits bio reste stable à 33,5 % et chute à 20 % si on exclut les produits tropicaux. Ces données illustrent la capacité du marché français à s’adapter aux évolutions de la demande.

La bio au cœur de la transition écologique de l’agriculture

Au-delà de la réponse apportée aux préoccupations des consommateurs, l’agriculture biologique est le fer de lance de la transition du système agroalimentaire vers l’agro-écologie. La France est donc particulièrement engagée dans la construction et la préservation d’une bio cohérente et exigeante, à l’échelle nationale comme à l’échelle européenne.

Les principes qui régissent l’agriculture biologique sont définis par une réglementation communautaire centrée sur la non-utilisation de pesticides et d’engrais chimiques, l’interdiction des OGM, la valorisation des cycles et ressources naturels.

La France soutient son développement à travers le Programme national Ambition bio adopté le 25 juin 2018. Les 50 actions de ce programme visent à lever les freins réglementaires, techniques et liés à la formation identifiés par les parties prenantes pour l’ensemble du secteur, de la production à la consommation.

À noter : les Agences de l’eau fournissent un effort conséquent pour accompagner la transition écologique du monde agricole. En 2020, elles ont engagé 146 millions d'euros d’aides surfaciques pour la bio, sur un total de 292 millions d'euros.

À l'échelle communautaire, le « Pacte vert pour l’Europe » fixe un objectif ambitieux de 25 % de surfaces en agriculture biologique à atteindre en 2030. Un plan d’action européen en faveur du développement de l’agriculture biologique a été publié par la Commission le 25 mars dernier, ce qui constitue un signal fort pour le secteur. Ce plan d'action vise à consolider l’objectif et à préciser les outils à mobiliser pour ces objectifs.

Congrès mondial de la bio : découvrez le programme !

Agriculteurs, chercheurs, citoyens… Plus de 2 500 acteurs du secteur biologique sont réunis à l’occasion de la 20e édition du Congrès mondial de la bio, en présentiel à Rennes ou à distance. Ce rassemblement est l’occasion d’échanger sur des questions relatives à la résilience, la transformation de la société, la régénération des écosystèmes, la santé et la souveraineté alimentaire. Cinq jours de partage qui ont pour objectif d’imaginer collectivement des solutions durables.

Découvrez le programme : https://owc.ifoam.bio/2021/fr/preliminary-program