Bérangère Abba annonce une aide d'urgence en faveur des centres de soin de la faune sauvage lors de sa visite au centre de soins d'Audenge

Le Mardi 25 mai 2021

À l’occasion de la Fête de la Nature, Bérangère Abba a visité, avec Allain Bougrain-Dubourg, président de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), le centre de soins de la faune sauvage d’Audenge, géré par la LPO. Elle y a annoncé une aide d’urgence en faveur des centres de soin de la faune sauvage.

Les centres de soins de la faune sauvage présents sur l’ensemble du territoire ont pour mission d’accueillir des animaux sauvages en détresse, de leur prodiguer les soins et la rééducation nécessaires à leur retour dans leur milieu naturel.

Ces structures médicalisées sont seules autorisées à détenir et soigner des animaux sauvages. Ce ne sont ni des parcs animaliers, ni des refuges. Ces centres n’ont pas vocation à garder les animaux indéfiniment.

Ils participent au suivi des maladies connues et émergentes comme les zoonoses.

Ils fonctionnent grâce à l’engagement de très nombreux bénévoles et contribuent à la sensibilisation et au respect envers la nature. Ils jouent ainsi un rôle majeur pour mobiliser en faveur de la biodiversité et de la préservation des espèces protégées.

Face aux difficultés financières auxquelles ils sont confrontés, Bérangère ABBA a annoncé le versement d’une aide exceptionnelle d’urgence de 5000 euros par centre. Elle a également annoncé l’augmentation des subventions accordées en 2021 par le ministère de la transition écologique aux deux réseaux fédérant ces centres de soin, afin de renforcer leurs actions d’aide et d’appui à l’activité de ces structures. 

Bérangère ABBA souligne que cette aide d’urgence est une première étape dans l’appui apporté par l’État à l’action essentielle de ces centres de soin pour la faune sauvage, et notamment la définition d’un modèle de financement plus structurant et pérenne.