Barbara Pompili et Bérangère Abba annoncent l’augmentation des effectifs des parcs nationaux et des parcs naturels marins

Le Mercredi 24 février 2021

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, et Bérangère Abba, secrétaire d’État chargée de la Biodiversité, annoncent que les parcs nationaux et aires marines protégées bénéficieront dès cette année d’une augmentation de leurs effectifs de 40 emplois équivalent temps plein (ETP). Ce renforcement des moyens humains concrétise l’engagement pris par le Président de la République lors du One Planet Summit du 11 janvier 2021.

Lors du One Planet Summit du 11 janvier 2021, le Président de la République avait annoncé que les moyens humains consacrés à la gestion des aires protégées par les opérateurs de l’Etat seraient renforcés sur les 3 années à venir.

Barbara Pompili et Bérangère Abba confirment que, dès 2021, les aires protégées bénéficieront d’une augmentation de 40 ETP qui viendront renforcer les effectifs des parcs nationaux et des parcs naturels marins gérés par l’Office français de la biodiversité.

Ce renforcement des effectifs des opérateurs de l’Etat, et notamment des parcs nationaux et parcs naturels marins, s’inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale des Aires protégées, qui vise à protéger dès 2022 30% de nos espaces terrestres et maritimes, en Outre-mer comme en métropole, dont un tiers sous protection forte. Il complète les efforts de moyens déjà prévus par l’Etat en faveur de cette stratégie, notamment au travers du plan de relance (60 millions d’euros au titre des aires protégées), et de la loi de finances 2021 (augmentation de 11 millions d’euros pour accompagner la création de nouvelles aires protégées).  

Barbara Pompili : « Protéger la nature ne se fait pas sans des femmes et des hommes sur le terrain. Ces nouveaux emplois dédiés aux parcs nationaux et aires marines protégées incarnent notre volonté d’agir concrètement pour préserver et valoriser la biodiversité sur l’ensemble de notre territoire.»

Pour Bérangère Abba, « Nous avions pris, lors du One Planet Summit, un engagement de cohérence entre objectifs et moyens nécessaires au niveau national pour atteindre les 30% de protection dont 10% sous protection forte de notre Stratégie aires protégées, et cohérence indispensable dans les négociations et l’ambition portée par la France à l’international en 2021, du Congrès mondial pour la nature de l’UICN à Marseille à la COP 15 Biodiversité en Chine. Parole tenue !»