Attention à vélo, attention aux vélos

Le Jeudi 1 octobre 2020

Crédits : Sécurité routière
Pour sensibiliser aux risques de la pratique du vélo, dus aux comportements inadéquats de la part des cyclistes et des automobilistes, la Sécurité routière lance une campagne pour les sensibiliser à un meilleur partage de la route, soutenue par le ministère des Transports.

La pratique du vélo ne cesse d’augmenter en France depuis quelques années. Une tendance à la hausse qui se confirme depuis la fin du confinement, en ville comme à la campagne : la fréquentation cyclable a bondi de 30% du 11 mai au 30 septembre 2020 par rapport à la même période en 2019. La mortalité cycliste connaît elle aussi une augmentation, avec 27% de tués en plus depuis 2010.

Face à ce constat et au risque accru d’accidents impliquant des vélos, la Sécurité routière se mobilise pour mettre en place ou poursuivre des actions spécifiques de prévention. À partir du 25 septembre, à travers une nouvelle campagne nationale et des opérations de sensibilisation, la Sécurité routière appelle les automobilistes et les cyclistes à adopter des comportements de prudence et respecter les règles de sécurité élémentaires pour une meilleure cohabitation sur la route.

En savoir plus sur la campagne

Les bons conseils pour rouler en toute sécurité à vélo

Les bons conseils pour rouler en toute sécurité à vélo

Afficher la version texte de l'infographie

Nous sommes de plus en plus nombreux à choisir le vélo : choisissons aussi la sécurité.

  • Vérifier l'état de son vélo : freins, éclairage et sonnette ;
  • Préparer son itinéraire avant de partir, en privilégiant les pistes cyclables ;
  • Penser à s'équiper : casques, vêtements clairs, accessoires autoréfléchissants, écarteur ;
  • Indiquer ses changements de direction en tendant le bras ;
  • Ne pas utiliser de casque audio ni d'oreillettes : coupant les bruits de la circulation, ils augmentent les risques d'accident et sont donc interdits ;
  • Ne pas rouler après avoir trop bu d'alcool : au-delà de 0,5g/L, c'est interdit, passible d'une amende, et surtout très dangereux ;
  • Privilégier la file indienne (obligatoire la nuit et lorsque la circulation l'exige), et jamais à plus de deux côte à côte ;
  • Ne pas rester dans les angles morts des bus et poids lourds, plus grands que ceux des voitures, et attention aux appels d'air ;
  • Dans les virages, serrer au maximum à droite, les autres ne voyant les vélos qu'au dernier moment.
65%

des cyclistes tués ou blessés le sont lors d’une collision avec un véhicule de tourisme ou utilitaire.

Les chiffres clés

  • Chaque année, plus de 60 000 cyclistes arrivent aux urgences des hôpitaux.
  • Nombre de blessés à vélo en juin, juillet, août 2020 : 1 566 en 2020 contre 1 362 en 2019.

En 2019

  • 187 cyclistes ont perdu la vie. La mortalité cycliste est en hausse de 7% (+12 tués) par rapport à 2018, un chiffre en hausse de 27% par rapport à l’année 2010.
  • 2/3 des tués ont plus de 55 ans (46 % de la population). Les hommes représentent 88% des victimes à vélo.
  • Plus de 4 500 cyclistes blessés constatés par les forces de l’ordre.
  • 65% des cyclistes tués ou blessés le sont lors d’une collision avec un véhicule de tourisme ou utilitaire.

La gravité hors agglomération (14 cyclistes tués pour 100 cyclistes blessés) est 6 fois plus élevée que celle en agglomération. Les voiries en agglomération concentrent 84% des accidents impliquant un cycliste mais 49% de leur mortalité.

En savoir plus sur le développement du vélo en France