Du 24 octobre au 21 décembre 2023

Appel à manifestation d'intérêt pour l’adaptation de l’hôtellerie de plein air (campings) à l’érosion du littoral

Dans le cadre des mesures issues de la loi Climat-Résilience visant la recomposition des territoires menacés par l’érosion du littoral et des mesures du plan Destination France, le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires lance un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour accompagner les territoires dont l’attractivité touristique dépend de l’offre d’hôtellerie de plein air (campings) dans leur adaptation à l’évolution du trait de côte.

Adaptation des campings littoraux à l'érosion
Crédits : Laurent Mignaux/Terra

Les enjeux de l’hôtellerie de plein air

L'hôtellerie de plein air (campings) joue un rôle essentiel dans l'attrait touristique et l'activité économique des communes côtières. Cependant, elle fait face à deux défis majeurs :

  • La modernisation de l’offre hôtelièreafin de répondre aux nouvelles attentes des clients, de maintenir son attractivité et d'améliorer son intégration environnementale ;
  • L’érosion du littoral, qui affecte la capacité d'accueil des campings menaçant environ 2 200 des 7 800 campings en France, qui accueillent 50% des visiteurs de cette catégorie d'hébergement.

Pour faire face à l'érosion côtière, la loi Climat et Résilience a doté les collectivités de nouveaux outils dans le domaine de l'aménagement urbain afin de permettre la conception et la réalisation de projets visant à recomposer les secteurs littoraux menacés à court, moyen et long terme.

Les objectifs de l’appel à manifestation d’intérêt

L’objectif de l’AMI est double :

  • Identifier les besoins de relocalisation de l'hôtellerie de plein air menacée par l'érosion du littoral, dans le but de maintenir cette activité et préserver l'attrait des territoires concernés ;
  • Identifier les besoins d'amélioration de cette offre du point de vue économique et environnemental, afin de maintenir le chiffre d'affaires de cette activité en vue de projets de recomposition spatiale.

Qui peut candidater ?

L’appel à manifestation d’intérêt est réservé :

  • aux établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) de France métropolitaine et de Corse dont la frange littorale est menacée par l’érosion et dont au moins une commune est engagée dans une démarche d’adaptation attestée par son inscription au décret n° 2023-698 du 31 juillet 2023 listant les communes soumises à l’érosion du littoral ;
  • aux communes inscrites dans le décret n° 2023-698 du 31 juillet 2023 listant les communes soumises à l’érosion du littoral ;
  • aux EPCI ayant conclu au 30 juin 2023 un contrat de projet partenarial d’aménagement (PPA) au titre de l’article 312-1 du Code de l’urbanisme en vue de la recomposition de leurs territoires menacés par l’érosion du littoral sont éligibles de droit à la prestation de diagnostic.

Le diagnostic territorial est indissociable du diagnostic des infrastructures d’hôtellerie. Aussi, pour être éligibles à l’AMI, les candidatures portées par un EPCI ou par une commune doivent prévoir le diagnostic d’au moins une entreprise d’hôtellerie de plein air, quel qu’en soit le mode de gestion. Le nombre de campings impliqués dans la démarche n’est pas limité.

La candidature peut être portée soit par un EPCI, soit par une commune seule. Cependant le diagnostic territorial sera dans les deux cas réalisé à l’échelle de l’EPCI dans une logique de cohérence territoriale en matière de développement économique et de stratégie foncière.

Comment participer ?

La direction générale de l’Aménagement, du Logement et de la Nature (DGALN) a la possibilité d’accompagner la démarche de diagnostic sur le territoire d’environ 20 EPCI. Afin d’étaler la charge de travail du prestataire de la DGALN, l’AMI est structuré en plusieurs vagues successives.

Toutes les informations concernant l’AMI sont à retrouver en ligne sur Aide-Territoires

Pour répondre à la seconde vague de l’AMI, les candidatures sont à déposer à l’adresse suivante avant le jeudi 21 décembre 2023 :

campinglittoral@developpement-durable.gouv.fr

La date de communication des lauréats est fixée courant janvier.
 

Revenir en haut de la page