Amélioration du service public de l’eau en Guadeloupe : Sébastien Lecornu, Gérald Darmanin et Annick Girardin lancent une mission d’appui

Le Dimanche 4 février 2018

La Guadeloupe connaît depuis plusieurs années une crise de l’alimentation en eau potable, les infrastructures de distribution des eaux ne permettant plus de satisfaire les besoins des habitants.

Le Premier ministre a rappelé lors de son déplacement en novembre dernier les responsabilités des collectivités locales dans la gestion de ce service public essentiel et assuré du soutien de l’Etat dès lors que des solutions efficaces et durables seraient mises en place. Les communautés d’agglomération viennent d’annoncer qu’elles s’engageaient à investir dans les deux ans qui viennent 71 M€ dans les travaux de renouvellement des réseaux avec le soutien financier du Conseil régional, du Conseil départemental et de l’Etat.

Aussi le Président de la République a-t-il assuré le 23 janvier dernier à l’occasion d’une rencontre avec M. Ary Chalus, président du Conseil régional de la Guadeloupe, que l’Etat apporterait son engagement durable aux côtés des collectivités guadeloupéennes pour la remise à niveau des réseaux de distribution. Il a annoncé le lancement d’une mission conjointe du Conseil général de l’environnement et du développement durable et des Inspections générales de l’administration et des finances pour définir les modalités d’organisation et de financement les plus efficaces et durables et appuyer l’action du préfet et des élus locaux. Elle s’inscrit dans le cadre du plan eau-DOM de 2016 et elle cherchera à cibler les travaux les plus urgents, et permettra de définir des options pour renforcer la soutenabilité financière et les capacités d’ingénierie et de maîtrise d’ouvrage et rationaliser les structures de gestionnaires de l’eau.

Les quatre inspecteurs généraux de cette mission arrivent ce jour sur l’île et débuteront leurs travaux lundi 5 février 2018. Leur mission rendra ses premières conclusions fin février aux ministres. Annick Girardin et Sébastien Lecornu se rendront ensuite en Guadeloupe début mars et rencontreront l’ensemble des acteurs de l’eau et présenteront les mesures d’accompagnement de l’Etat pour appuyer les collectivités et les mesures de contrôle pour rétablir le bon fonctionnement du service de l’eau potable.

Annick Girardin : « La mobilisation des élus, du gouvernement et ce nouveau calendrier fixent une exigence, une méthode et un cadre pour sortir de cette crise qui a déjà trop duré. »

Sébastien Lecornu : « Les études publiées au mois de janvier 2018 démontrent que le territoire est en mesure de produire suffisamment d’eau potable pour couvrir les besoins de la population. Les collectivités locales ont montré leur volonté de s’engager dans une démarche commune d’amélioration de la qualité de service et de partage de l’eau. Il est donc à présent essentiel de dresser la liste des investissements nécessaires et d’identifier les conditions à remplir pour que chaque Guadeloupéen puisse disposer d’un service d’eau potable performant et ait accès à chaque instant à une eau de qualité. C’est le rôle que nous avons confié à cette mission. »