Aéroport Charles de Gaulle 2020

Le Mardi 20 février 2018

S’attaquer à la congestion des zones terminales des plus grands aéroports européens est une attente prioritaire des opérateurs aériens. Avec 1500 vols contrôlés en moyenne par jour et une demande particulièrement forte en heure de pointe, Paris CDG fait face à un défi opérationnel de taille.

Feuille de route

CDG2020, une feuille de route commune et ambitieuse : augmenter de 10 à 15% la capacité de Paris CDG à la pointe.

Augmentation de la capacité de Paris CDG
Crédits : Tous droits réservés - DGAC

Un plan collaboratif ambitieux a été élaboré pour améliorer la capacité des pistes à la pointe tout en maintenant un haut niveau de sécurité et en veillant à minimiser les impacts environnementaux. La réussite de cette entreprise commune repose sur l’engagement et la participation de tous les acteurs opérationnels de la plateforme. Le renforcement de la collaboration sol/bord est essentiel pour atteindre les objectifs fixés. Les premiers projets opérationnels de la feuille de route CDG2020 sont prêts à être mis en service.

Méthode de travail collaborative

CDG2020 méthode de travail collaborative
Crédits : Tous droits réservés - DGAC

La feuille de route CDG2020 détaille un ensemble de projets innovants et concrets à mettre en œuvre dans en temps opportun et couvrant les domaines suivants :

  • Sécurité et performance ;
  • environnement,
  • pistes et infrastructures aéroportuaires,
  • roulage et décollage,
  • atterrissage,
  • situations inhabituelles.

N’hésitez pas à nous poser des questions : dsna-customer-bf@aviation-civile.gouv.fr

HIRO - Réduire le temps d’occupation de piste

HIRO - Réduire le temps d’occupation de piste

Afficher la version texte de l'infographie

Plan the most appropriate exit :

  • Least time spent on runway
  • Not always the best shortest landing distance
  • Consider best braking strategy - Don't be overambitious
  • Taxi routing should not affect decision

On the runway

  • Always execute a normal landing
  • Be flexible - Adapt to the actual conditions
  • Adjust braking to exit at appropriate speed

The runway is only vacated after the entire aircraft has passed the red RWY ahead markings.

Mise en œuvre de RECAT EU

Mise en œuvre de RECAT EU à Paris CDG & Le Bourget :  une première en Europe.

RECAT EU est le passage de 3 à 6 catégories de turbulence de sillage avec des séparations associées améliorées qui prennent en considération la turbulence générée et la résistance de l’appareil qui suit.

Avec la modernisation des flottes des compagnies aériennes et le bond technologique opéré ces dernières années, les règles OACI de séparation relatives à la turbulence de sillage se devaient d’être mises à jour pour notamment gommer celles aujourd’hui trop importantes. En effet, à l’heure actuelle, des avions de taille très différente font partie de la même catégorie de turbulence de sillage. En intégrant l’envergure à la MTOW (Masse maximale certifiée pour le décollage) de chaque appareil pour définir de nouvelles catégories, des séparations plus précises entre avions peuvent être appliquées. Ces nouvelles séparations prennent ainsi en compte non seulement la turbulence de sillage générée mais aussi la résistance de l’appareil qui suit. L’objectif central du concept opérationnel RECAT EU (European wake vortex recategorisation) est d’améliorer le débit de piste des plus grands aéroports européens. Pour ceux à fort trafic comme Paris CDG, les bénéfices en matière de capacité seront plus significatifs lors des périodes de pointe.

Vidéo - RECAT-EU, optimising Europe's airports capacity

Afficher la version texte de la vidéo

The aim of the re-categorisation of the ICAO Wake Turbulence Separation Minima (RECAT) is to safely increase capacity at airports by redefining wake turbulence categories and their associated separation minima.

In Europe, RECAT-EU divides the ICAO Medium and Heavy categories into two categories each, and also creates a Super Heavy category for the Airbus A380.

In October 2014, following a thorough stakeholder consultation and detailed review of the safety assessment, the European Aviation Safety Agency confirmed that the RECAT-EU safety case is solid.

The first deployment of RECAT-EU is now planned for Paris-Charles De Gaulle in 2015.

Comparaison entre un AIRBUS A320 et un EMBRAER ERJ-145

MTOW A320 : 73.5t
MTOW E145 : 48,5t

L’A320 et l’E145 sont actuellement dans la même catégorie OACI « Medium » alors que leur différence d’envergure est de plus de 12 mètres. Une séparation bien trop importante leur est appliquée quand ces appareils en suivent un autre.

Le 10 octobre 2014, l’EASA (European Aviation Safety Agency) a confirmé que la recatégorisation des avions selon leur turbulence de sillage (concept Eurocontrol RECAT EU) pouvait être utilisée par les états membres pour mettre à jour la classification actuelle.

Impact sur les arrivées à Paris CDG

“Upper medium” vs “upper heavy”

La structure du trafic de Paris CDG indique que les principaux bénéfices proviendront d’une meilleure intégration de deux catégories dominantes de son mix de trafic : la catégorie “upper medium” (i.e. A320, B737max, etc) et la catégorie “upper heavy” (i.e. B 777, A 340, A 330, etc). RECAT EU permettra de gagner 1 nautique de séparation à l’arrivée.

Appliquer une toute nouvelle matrice de séparation sur un terrain comme Paris CDG est un défi opérationnel majeur qui doit être réaliser grâce à une méthode de mise en œuvre serieuse dans laquelle chaque acteur de première ligne s’engage à participer activement.

RECAT EU se repose sur une étude de sécurité poussée et une cadre réglementaire précis.

La mise en service de RECAT EU à Paris CDG démontrera les bénéfices de la collaboration sol/bord pour relever les defis de la congestion des zones terminales.

Amélioration de la sécurité

Des bénéfices en matière de sécurité sont attendus grâce à une meilleure intégration des spécificités et des différences de MTOW de la catégorie “light”. Grâce à cette recatégorisation plus précise de ces avions, certains appareils seront mieux protégés quand séquencés dans le mix de trafic très varié de Paris CDG.

Ce nouveau concept opérationnel améliorera le débit de piste à l’arrivée si le temps d’occupation de piste est optimisé et l’acceptation opérationnelle acquise au sein de la communauté aéronautique.

Prochaines étapes

RECAT EU fait partie d’une longue liste de projets cohérents entre eux et qui se retrouvent dans la feuille de route performance CDM@CDG2020. Ce plan stratégique permettra une réelle amélioration de la sécurité et de la performance environnementale de la plateforme tout en amenant la capacité à la pointe des doublets de piste de Paris CDG de 73 arrivées/heure à 82 arrivées/heure d’ici 2020.

Par la suite, une séparation en temps plus précise pourra aussi être appliquée aux appareils au décollage, permettant ainsi d’exprimer le plein potentiel des bénéfices attendus par la mise en œuvre de RECAT EU.

RWSL – réduire davantage le nombre des incursions sur piste à Paris CDG

Déploiement du système RunWay Status Lights, une première en Europe

RWSL est un système de haute technologie, autonome, conçu pour prévenir les équipages et les conducteurs de véhicules d’une pénétration sur piste active ou pour réduire la gravité de ces incursions en améliorant notamment la connaissance de la situation. Ces aides visuelles viennent compléter les clairances ATC obligatoires pour la pénétration de la piste et tous les autres moyens existants sur la plate-forme (wig wags, marquages "RWY AHEAD", barres d'arrêt en conditions LVP)

Runway
Crédits : DGAC - All rights reserved

BALISAGE ROUGE ALLUME – LA PISTE EST OCCUPEE
ARRETEZ VOUS ET ATTENDEZ UNE CLAIRANCE DE CONTRÔLE

Lorsque les lumières s’éteignent, ne pénétrez pas sur la piste ou n’initiez pas le décollage.

 

Nous avons préparé pour vous un « RWSL crew briefing » à télécharger ci-dessous

RWSL est opérationnel pour la piste 09R/27L de Paris CDG depuis le 24 octobre 2016. L’évaluation opérationnelle du système pour la piste 08L/26R a débuté le 20 février 2017.

 

Ce qu’il faut retenir sur RWSL

« Depuis sa mise en service à Paris CDG, RWSL a prouvé qu’il constitue une amélioration majeure pour la sécurité des pistes.
Cependant, à plusieurs reprises, nous avons observé que les pilotes confondaient ces "RunWay Status Lights" avec des barres d'arrêt contrôlées ou du balisage «follow the green» comme à Londres Heathrow. Pour la sécurité des passagers et des équipages, il est essentiel de comprendre comment fonctionne RWSL, de savoir comment réagir lorsque les feux rouges s'allument ou s'éteignent. En effet, avec une moyenne de 600 traversées de piste par jour, il peut arriver qu’en raison d'une erreur ou d'un malentendu, une incursion de piste se produise.
En dehors de ces événements ponctuels qui doivent être corrigés, nous constatons une diminution du nombre d'incursions de piste avec cette nouvelle barrière de sécurité. De plus, nous avons noté que la gravité de ces évènements était plus faible lorsque les pilotes savaient comment réagir à l'activation des feux rouges RWSL. »
Qualité du Service et Sécurité Paris-CDG

 

RWSL a prouvé son efficacité en cas d’erreur humaine.

Image radar sol Paris CDG
Crédits : DGAC - Tous droits réservés

« Nous avons atterri en 09L à Paris-CDG, la piste libérée nous avons été autorisés à traverser la piste 09R en K6. Alors que nous étions sur le point de pénétrer sur la 09R, les feux rouges RWSL (RELs) se sont allumés. Nous nous sommes arrêtés au point d’arrêt, avons mis le frein de stationnement, avons vu un décollage en cours et avons demandé des clarifications. L’ATC s'est excusé » Extrait d’un Air Safety Report – août 2016

 

Tutoriel RWSL

Observez les lumières RWSL s’allumer et s’éteindre en fonction des différentes situations évoquées dans ce film réalisé par Eurocontrol.

Vidéo - Scenario 2: Multiple Line-Ups Take-Off and Crossing Scenario (Under Nominal Conditions)

Afficher la version texte de la vidéo

RWSL lights turning on and off according to different situations

L'objectif principal du système RWSL est d'indiquer aux équipages et aux conducteurs de véhicules lorsqu'il est dangereux de traverser, d'entrer ou de décoller d'une piste. À cette fin, il utilise à la fois des radars de surveillance primaires et secondaires pour allumer / éteindre dynamiquement les feux.

 

Témoignages des partenaires du projet RWSL

Partenaires
Crédits : DGAC - Tous droits réservés

Franck Goldnadel, Directeur éxécutif Groupe ADP, Director of Airport Operations and Managing Director of Paris-CDG airport : « Le système RWSL est entrée en service opérationnel H24 pour la piste Nord (09R/27L) en Juin 2016. Il sera également déployé en piste sud (08L/26R) avant la fin du mois de mars 2017. Le système RWSL améliore de manière significative la conscience de la situation des pilotes et conducteurs de véhicule. »

Air France : « J'ai rejoint la dernière campagne de test opérationnel du système RWSL. Selon moi, le système est très mature et peut apporter une valeur ajoutée immédiate aux filets de sécurité existants. J'ai été particulièrement impressionné par la clarté des indications visuelles permettant une appropriation aisée des logiques du système par les opérateurs. Dans le passé, j'ai dû faire face à plusieurs problèmes d'incursion sur piste et je suis convaincu que RWSL offrira une amélioration majeure en matière de sécurité dans la prise en charge de ce risque spécifique. »

EasyJet : « Compte tenu de la complexité de l'aéroport de PARIS CDG et du nombre de mouvements, les incursions sur piste ont toujours été un risque de sécurité identifié. Nous avons récemment constaté une grande amélioration de la sécurité sur cet aéroport grâce à la mise en œuvre du système RWSL sur la piste 27L/09R. Ce système de protection supplémentaire est considéré comme étant efficace par toute la communauté aéronautique. Il diminue considérablement le risque d'Incursion sur piste. Le système RWSL améliore la sécurité pour nos pilotes, nos équipages et nos passagers. »

Maurice Georges, Directeur des Service de la Navigation Aérienne : « Ce projet est le résultat d'une coopération étroite entre tous les partenaires de la plate-forme: le Groupe ADP a installé un système d'éclairage spécial, la DSNA a modifié le système de surveillance radar et les compagnies aériennes ont participé à la phase de validation opérationnelle. La participation d'EUROCONTROL aux études de sécurité a également été d'une grande aide. Nous apprécions le soutien de la Commission Européenne au travers du cofinancement de ce projet pour la DSNA afin de permettre le déploiement final. RWSL à Paris-CDG a déjà prouvé sa valeur! »

Le système RunWay Status Lights (RWSL) a remporté un IHS Jane’s ATC Awards dans la categorie “Safety and efficiency on the runway and final approach” au congrès ATM de Madrid le 7 mars 2017.
Tous les lauréats sont à retrouver à l'adresse ci-dessous.

DSNA-UE
Crédits : DGAC - Tous droits réservés

Ces contenus peuvent aussi vous intéresser