43e réunion consultative du Traité sur l’Antarctique : une exposition hors les murs sur le grand continent blanc

Le Lundi 31 mai 2021


Crédits : Virgil Decourteille / Institut polaire français

Le ministère de la Transition écologique met le grand continent blanc en images, à l’occasion de la 43e réunion consultative du Traité sur l’Antarctique (RCTA), organisée par la France du 14 au 24 juin 2021. Une exposition sur les thèmes du changement climatique et de la biodiversité à découvrir dès le 14 juin 2021.

43e réunion consultative du Traité sur l’Antarctique

L’exposition sur l’Antarctique proposée par le ministère de la Transition écologique, avec l’appui de l’Institut polaire français Paul-Émile Victor (IPEV) et du ministère de l’Europe et des Affaires étrangère, illustre les thèmes du changement climatique et de la biodiversité. Elle s’inscrit dans un parcours parisien, dont les autres étapes se situent au Quai d’Orsay, rue de la Convention et à la Maison des Océans.

Cette exposition accompagne, du 14 au 24 juin 2021, la 43e réunion des parties consultatives au Traité sur l’Antarctique qui fête cette année le 60e anniversaire de son entrée en vigueur. L’occasion de célébrer aussi les 30 ans du Protocole de Madrid relatif à la protection de l’environnement, rédigé à l’initiative des Premiers ministres français et australien, Michel Rocard et Bob Hawke, et qui interdit l’exploitation des ressources minérales en Antarctique.

Deux stations de recherche françaises

Laboratoire privilégié pour la coopération internationale en matière de recherche scientifique dans de nombreux domaines (climatologie, sciences de la terre, biologie, astronomie, médecine…), l’Antarctique recèle une biodiversité exceptionnelle. La France y conduit des recherches scientifiques dans ses deux stations permanentes : Dumont d’Urville, en terre Adélie, et Concordia, station franco-italienne au cœur du continent. Ces stations sont gérées par l’Institut polaire français Paul-Émile Victor (IPEV), sous administration des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF) en terre Adélie.

 

Le Traité sur l’Antarctique a été signé à Washington le 1er décembre 1959 et est entré en vigueur le 23 juin 1961. Il compte aujourd’hui 54 États membres, dont 29 États « Parties consultatives » qui participent à la prise de décision, en raison de l’importance de leurs activités de recherche scientifique sur le continent blanc.

Chaque année se tient la Réunion consultative du Traité sur l’Antarctique (RCTA). Ses travaux visent à préserver cet environnement unique et exceptionnel en y encadrant les activités humaines (recherche scientifique, logistique, tourisme).